Category Archives: Philosophie

Mais, fais quelque chose !

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu as contre toi ceux qui veulent faire la même chose, ceux qui veulent faire le contraire et l’immense majorité de ceux qui ne veulent rien faire.

Mes bouteilles à la mer jetées dans l’Internet

Pas mal d’articles sur mes blogs, mon compte Twitter, facebook sont  en réalité des bouteilles à la mer.

Ce sont des messages que je lâche sans savoir s’ils atteindront un jour leurs cibles. Ils reflètent ma solitude par rapport à une situation, un problème, un événement, une frustration, une joie.

Tous les jours des milliards de bouteilles à la mer électroniques sont ainsi jetées dans l’océan Internet.…

Exercise – Mind your body

  1. Take time out.
  2. Breathe in for +/- five seconds and breathe out for five seconds.
  3. When you are comfortable with step 2 induce a positive feeling (for example the feeling you have when you enjoy a moment in the sun) and you let it spread though your body when exhaling.
  4. Repeat for three minutes, three times a day.

For more health and wellness tips, tune in to the feature Health Masters on www.radiox.eu or visit www.tommeyers.be

Source : Together Magazine #49 June 2014 – http://www.togethermag.eu/

Construire un bateau / build a ship

“Quand tu veux construire un bateau, ne commence pas par rassembler du bois, couper des planches et distribuer du travail, mais reveille au sein des hommes le desir de la mer grande et large.

If you want to build a ship, don’t drum up people together to collect wood and don’t assign them tasks and work, but rather teach them to long for the endless immensity of the sea.”

― Antoine de Saint-Exupéry…

La fable du demi-poulet

« Cette nuit-là, âgé de cinq ans, me réveillant au milieu de la nuit alors que mes parents, après avoir travaillé douze heures d’affilée dans leur magasin, étaient partis au cinéma, je me mis à pousser des hurlements de terreur.

Au bout de quelques minutes, des heures pour moi, notre fidèle Cristina, une vieille employée affligée de démence tranquille et qui se prenait pour l ‘épouse du Christ, entra dans ma chambre. Pour me calmer, elle me raconta une histoire, « le demi-poulet », que je n’ai jamais oubliée :

Il était une fois un demi-poulet. Il avait une aile, une patte, un œil, la moitié du bec, la moitié du corps, la moitié de la tête. Il avait toujours faim, car il ne pouvait rien retenir de ce qu’il mangeait. Tout s’échappait par sa moitié d’estomac. ¨Partout où il passait, il semait la désolation. Le demi-poulet dévorait des champs de blé, de maïs, de riz mais aussi les salades, les légumes, tout ce qu’il trouvait. De plus, même s’il avalait un lac, un fleuve, une mer avec ses poissons, il ne parvenait pas à étancher sa soif.

Je fus encore plus terrifié. Qu’allions-nous devenir si le demi-poulet arrivait dans ma chambre ? peut-être essaierait-il de nous dévorer ? Cristina pris mes mains, que je gardais appuyée sur mes yeux, et elle les caressa avec tendresse. Ne crains rien, Alejandrito. Le demi-poulet a étanché sa soif et apaisé sa faim. Maintenant, il vit tranquille dans mon poulailler. Demain matin, quand tu te réveilleras, je te le présenterai…

Après le petit-déjeuner, Cristina m’emmena dans l’humble cabane qu’elle avait elle-même construite sur un flanc d’une colline aride, avec des sacs vides et des de carton – à Tocopilla, mon village natal, au nord du Chili, il ne pleuvait jamais-, et lançant un grain de blé vers les rochers voisins, elle appela, « San Juan, viens voir mon jeune ami. » Un poulet aux plumes poussiéreuses, peut-être noires, avec deux ailes, deux pattes, deux yeux, un bec complet une tête entière, une queue entière, un corps entier, ne tarda pas à arriver en courant pour picorer la graine.

«Mon petit, je te présente le demi-poulet, je vais te raconter ce qui lui est arrivé…»

Après avoir parcouru, désespéré, le monde entier, en revenant dans notre désert bien-aimé, il a rencontré un autre demi-poulet, aussi mort de faim et de soif que lui. Aussitôt, tels deux bons frères, ils se sont aimés. Ils ont décidé de s’unir. Dés que les deux moitiés du corps se sont rapprochées, leurs chairs et leurs os se sont collés. Depuis lors, San Juan, comme je l’ai appelé, se nourrit chaque jour d’un grain de blé et d’une goutte d’eau. Cela lui suffit pour se sentir rassasié.

Peut-être la folie n’est-elle pas une maladie, mais une forme d’expansion de la conscience. Que de sagesse contenait ce conte de Crisitna !

Il m’a fait comprendre que je n’étais que la moitié de moi-même. Que tant que je chercherais en dehors de mon esprit, je serais angoissé, absorbant maîtres et connaissances sans jamais me sentir satisfait. L’autre partie de moi-même, aussi incomplète que moi, m’attendrait jusqu’à ce que mon désespoir soit suffisamment intense pour me faire ouvrir les portes de ma prison rationnelle et m’unir à elle, l’ombre impensable qui change de taille selon la position du soleil, entendant par soleil l’énergie indéfinissable qui nous maintient en vie, que nous pouvons, si nous le voulons bien, appeler Dieu intérieur …

Alexandro Jodorowsky – La Sagesse des Contes

Enterrement du papa d’une amie hier matin…

Trois pensées me traversent:
1. Prenons un moment pour un souvenir heureux d’une personne qu’on aimait et qui a disparu.

2. Disons à ceux que nous aimons que nous les aimons. Disons leur aussi pourquoi.

3. Vivons notre vie aujourd’hui. Ne perdez pas de temps: il est compté. “Tout homme est mortel, hors Socrate est un homme, donc Socrate est mortel” (Syllogisme de circonstance).…

La Nature a distribué les mesures du corps humain

Léonard de Vinci :

que la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci.

Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font un coude : quatre coudes font la hauteur d’un homme. Et quatre coudes font un double pas, et vingt-quatre paumes font un homme ;

http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_de_Vitruve

Today I’m sending a sanguine email to… me #fb

Sometimes I’m really pissed off and I write a very long mail for the other party. I give facts and figures to show I strongly disagree or I’m hurt by some statement. It’s  a feeler reaction. I know it. That’s why with time I have learned not to push on the send button and save them as draft or send them to myself.

Today is such a day.

I received unfair feedback this morning. I wrote the complete argumentation in an email. Now I know I’m not to blame. So I’m sending that sanguine email to my gmail, in case I really need to put those arguments on the table…

Is it accepting the other point of view ?

No. it’s avoiding to harm the relation even more. It’s trying to find another solution than retaliation. It’s counting points silently before making the final call.…

Histoire de vis chez Mister Minit

Chez Mister-Minit :

Moi : “Bonjour, je cherche des vis pour fixer ma plaque d’immatriculation”

Lui : “Ah non, on pas ça. On fait les plaques mais on vend pas le vis qui vont avec. Par contre on a un porte plaque sur lequel on peut visser la plaque. Là, il y a des vis”

Moi : “Ah, et il y a des vis pour fixer le porte plaque à la voiture ?”

Lui : “Non”

Moi : “Ben ça résout toujours pas mon problème alors”

Lui : “Non, mais qui n’a pas deux vis ?”

Moi : (Soupir)

En moi-même : “Ben moi, j’ai pas deux vis, c******ard, c’est pour ça que je suis venu.”

Morale de l’histoire: les vendeurs n’en ont rien à faire de votre problème, tout ce qu’ils veulent c’est vendre leur camelote.…